Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Notre-Dame-du-Lac, 15 novembre 1944

Version imprimable

Classification:

Description brève des pratiques: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. 

Emplacement: 
salle des forestiers Notre-Dame-du-Lac, QC
Canada
47° 36' 43.6932" N, 68° 48' 4.2804" W

Pays:

Époque - Année: 
1944
Époque - Mois et jour (ex: janvier, 1): 
novembre, 15
Détails concernant l'époque: 

Durant la Seconde Guerre mondiale : nombreux sont les films de propagande pour soutenir l'effort de guerre du Canada.

Description

Projection organisée par:

Statut de l'instance:

Objectifs principaux de la projection:

Précision sur le ou les statuts légaux: 

  

Dispositif

Précision sur le programme de la séance.: 

Programmation dans le cadre de la Campagne d'éducation Civique par le film de l'ONF.

Programme de la séance: 
Plusieurs films sont projetés
Durée de la séance: 
120minutes

Type de projection:

Dispositif de projection:

Lieu de la projection: 
La projection a lieu en intérieur, dans un autre lieu
Précision sur le lieu de la projection: 

Salle des forestiers. 

Taille de la salle: 
Absence de données

Dispositif sonore:

Film(s)

Statut du ou des films par rapport à la projection: 
Film réalisé pour ce type de projection
Film non réalisé pour ce type de projection
Précision sur le statut du ou des films par rapport à la projection: 

Comme le programme comporte plusieurs films, certains ont été spécifiquement réalisés en vue des circuits communautaires de l'ONF, d'autres non.

Précision sur la qualité de la projection: 

Le représentant indique que le son d'Invitation à souper est incompréhensible et qu'il doit donner les explications au micro en coupant le son direct.Idem pour Objectif Berlin.Le son de La Nature source d'énergie est cependant qualifié de parfait.

Connaissance du ou des films projectés: 
Commentator has seen film before
Précision sur le niveau de confiance: 

Le représentant est capable de suggérer à l'avance les scènes qu'il faut remarquer dans chaque film. 

Commentateur(s)

Commentateur(s): 
Statut du ou des commentateurs par rapport aux spectateurs: 
Commentateur choisi par les organisateurs
Membre de la communauté
Précision sur le statut du ou des commentateurs par rapport aux spectateurs: 

En plus du représentant, il y a un président de séance qui présente le programme et peut donner des explications supplémentaires : M. Safrane Boucher, officier de circulation. 

Commentaire

Place du commentaire lors de la séance: 
Promotion du film hors de la salle de projection
Présentation préalable du film
Commentaire épisodique
Transitions entre différents films
Animation de débats, après la projection
Précision sur la place du commentaire lors de la séance: 

En général, le commentaire durant la séance consiste en une présentation de chaque film avant sa projection, effectuée soit par le représentant, soit par le président de séance. Il arrive que le commentaire ait aussi lieu pendant la projection, soit parce que le film est en anglais, soit parce que le représentant veut souligner un point précis. Parfois, c'est le public qui demande des explications en cours de film.Picard suggère de découvrir quelques personnes avant la séance avec qui engager la conversation publiquement et donner ainsi à l'auditoire les moyens de faire le résumé d'un sujet particulièrement instructif, en prenant par exemple un des films en projection.   

Type du commentaire par rapport au(x) films projectés: 
Description simple du film projeté
Mise en contexte du film projeté
Adaptation du film projeté au contexte de la projection
Précision sur la place du commentaire par rapport au(x) films projectés: 

Le commentaire met l'emphase sur les éléments importants de chaque sujet. Il présente aussi les films. Dans ce cas, il se substitue au commentaire enregistré de certains films.

Place du commentaire par rapport à la salle de projection: 
Commentaire destiné à l'ensemble des spectateurs
Précisez la place du commentaire par rapport à la salle de projection.: 

La plupart des commentaires du représentant sont destinés à la salle
entière.    

Langue(s) du commentaire:

Ton du commentaire:

Qualité du commentaire:

Public

Nombre approximatif de spectateurs: 
800
Précision sur le nombre de spectateurs: 

Une première séance à 16h avec 300 spectateurs, une deuxième à 20h avec 500 spectateurs.

Type de public:

Types d'attitudes du public: 
Les spectateurs sont parfois silencieux et attentifs
Les spectateurs sont parfois bruyants et perturbateurs
Les spectateurs écoutent et réagissent parfois au commentaire
Précision sur le ou les types d'attitudes du public: 

« Après la séance, on quitte la salle avec l'impression d'avoir augmenté ses connaissances  générales. On regrette seulement que le programme ne soit donné qu'une fois par mois ».« Le moins goûtés [des films] et ce dont on a fait la remarque la plus accentuée est le changement de scènes trop souvent répété surtout dans les films de guerre, tels qu' "Obejctif Berlin", "L'Entraide". Les scènes plus reposantes, plus faciles à comprendre parce que plus longues de "La nature source" ou "Invitation à souper" ont été mieux goûtées et appréciées ».« Non seulement L'auditoire est content d'augmenter ses connaissances ; mais il est évident que le public sent de plus en plus le besoin de les approfondir. Pour cette raison, dès qu'on lui laisse entrevoir des horizons nouveaux, il ambitionne d'élever son niveau de culture et devient plus exigeant. En général, une forte majorité de la classe rurale possède déjà assez d'ouverture et de maturité d'esprit pour saisir toute la portée et la signification pratique des valeurs de culture que peut fournir le film éducatif, qui sont la justification de ses aspirations civiques. Mais lui présenter des sujets qui semblent ébauchés sans tenir compte de son degré intellectuel d'adaptation et de pénétration, ou prétendre lui donner une éducation par l'étude de difficiles abstractions, c'est il me semble s'exposer à de médiocres résultats. Le public garde un réel intérêt aux programmes, mais on sent tout de même qu'il n'en éprouve pas la satisfaction recherchée, qu'il lui manque quelque chose : une explication plus concrète. Permettez que je fasse un rapprochement avec L'attitude du premier ministre, le très... ».

Langue(s) parlée(s) par les spectateurs:

Langue(s) lue(s) par les spectateurs:

Commentaires

Observations: 

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

  

Sources

Bibliographie: 

2 petits cahiers de notes du 26 juin 1944 au 24 novembre 1944

Picard, J-T. (1944).  2 petits cahiers de notes du 26 juin 1944 au 24 novembre 1944. 156.

Compte-rendu manuscrit des deux premiers trimestres de service du représentant de l'ONF Jean-Théo Picard en Gaspésie en 1944.

Personnes et équipes de recherche qui ont étudié ce cas: 
Cinéma et Oralité
Gwenn Scheppler
Fiabilité des sources: 

Archives institutionnelles.Rapports de terrain.Témoignages.