La «cinéfication» du conférencier-propagandiste

Printer-friendly version

Category:

Brief description of practices: 

« Les bonimenteurs n'étaient plus des comédiens, mais des militants syndicaux venus raconter la fondation de leur syndicat, ou les commissaires politiques d'une localité commentant le film apporté par le projectionniste itinérant de la coopérative régionale. Le propagandiste devait encore performer, mais en subordonnant son talent oral à la transmission de la ligne politique. » (Lacasse 2000, p.136)
«[...] il s'agissait essentiellement d'introduire le film par un petit discours politique [...] » (Pozner 2004, p.148-149)
« [...] il s'agira davantage de corriger le discours du film pour l'adapter à la ligne du parti [...] » (Pozner 2004, p.151)
En plus de sa fonction propagandiste, 
« Le projectionniste doit ici suppléer à l'illetrisme du public, en lisant à voix haute les intertitres ou en traduisant aux populations allogènes (Bunegin 1933) [...] cet accompagnement oral va permettre d'adapter un langage cinématographique jugé trop complexe pour un public (particulièrement paysan) qui n'est pas seulement dans sa majorité illetrée, mais encore «ciné-illettré». Ainsi, le montage parallèle devra nécessairement être expliqué, de même que le fondu enchaîné. » (Pozner 2004, p.151)
 
 

Location: 
Moscou
Russie
55° 44' 55.5288" N, 37° 36' 42.0984" E
Details on location(s): 

 «Ce projet de «cinéfication» promeut la diffusion du cinéma dans les campagnes [...] » (Pozner 2004, p.150).  
 Le drapeau est placé sur la capitale (Moscou) à titre indicatif.
 

Country:

Period - Year: 
1917 to 1927
Details about the period: 

« Mais c'est surtout à partir de 1923 et de la mise en place d'une section cinématographique au sein de la Direction Principale de l'Éducation Politique (GlavPolitProsvet ou GPP, dirigée par Nadejda Kroupskaïa) que cette pratique va prendre de l'ampleur dans un projet envisagé à l'échelle du pays tout entier. » (Pozner 2004, p.150)

Description

Projection organized by:

Status of the Organizers:

Main Objectives of the Screening:

Layout

Screening program: 
No Data

Type of Projection:

Screening format:

Projection Device:

Location of the projection: 
No Data
Hall Size: 
No Data

Sound Device:

Film(s)

Status of the film(s) in relation to the projection: 
Film not made for this type of projection
Details on the status of the film(s) in relation to the projection.: 

« La Princesse aux huîtres pourra servir à démontrer les antagonismes à l'oeuvre dans le monde capitaliste (Kacigras 1925, p.68), Le Lys brisé sera utilisé dans une conférence à sujet géographique et ethnologique (Mogilo 1927), et ainsi de suite. On parviendra ainsi à "paralyser les aspects négatifs des films étrangers et [à] en tirer le maximum d'avantages culturels et éducatifs" (Boltjanskij 1926) » (Pozner 2004, p.150-151). 

Status of the projected copy or copies:

Image quality of projected film(s):

Sound quality of projected film(s):

Synchronization quality of projected film(s):

Knowledge of projected film(s): 
No Data

Commentator(s)

Status of the commentator: 
No data
Status of the Commentator(s) in relation to spectators: 
No Data

Commentary

Position of Commentary in Relation to Screening: 
No Data
Type of commentary in relation to projected film(s): 
Subversion of the screened film
Details on the position of the commentary in relation to the projected film(s): 

 
« L'accompagnement oral s'impose pour de multiples raisons. Tout d'abord, comme dans les premières années postrévolutionnaires, le film à projeter ne répond pas toujours aux exigences idéologiques. Le commentaire devra alors «en désarmer les effets néfastes. » (Pozner, p.150)
 

Position of commentary in relation to screening hall: 
Commentary addressed to all spectators

Language of the Commentary:

Tone of the Commentary:

Quality of the Commentary:

Public

Number of spectators: 
No Data

Type of audience:

Types of audience behaviour: 
No Data

Language(s) spoken by spectators:

Language(s) read by spectators:

Sources

Individuals and Research Teams who have studied this case: 
Valérie Pozner
Germain Lacasse
Groupe Cinéma et Oralité