Search

Results 1 - 10 of 58

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-Donat de Rimouski, 27 juin 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec. La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court. Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus, droits du travail, organisation des syndicats, etc.).Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train) films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films. 

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 27

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-Gabriel de Rimouski, 28 juin 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 28

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint Octave de Métis, Matane, 30 juin 1944.

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 30

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Baie des Sables, Matane, 3 juillet 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juillet, 3

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-François-Xavier des Hauteurs, Rimouski, 4 juillet 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est.Dans ce cas précis, Picard précise que la salle est équipée depuis deux ans par le curé, qu'elle est permanente, et que c'est le curé en question "qui donne habituellement les vues".

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juillet, 4

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Sainte Angèle de Matane, 5 juillet 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est.Dans ce cas précis, Picard précise que la salle est équipée depuis deux ans par le curé, qu'elle est permanente, et que c'est le curé en question « qui donne habituellement les vues ».

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
5 juillet

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : description générale. Programme 1 : du 26 juin au 12 juillet 1944.

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard était l'un des représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942, et qui furent au Québec
administrés conjointement par le Service de Ciné-Photographie provinciale.
L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages éloignés des centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois jamais vu de film.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. 

Le représentant de l'ONF amène avec lui films, génératrice, écran,
projecteur si besoin est. Le représentant anime la séance en présentant les
films. En fin de séance, ou après chaque film, le représentant pose des
"questions de contrôle" pour s'assurer que les films ont été compris
et bien reçus par les spectateurs. Il questionne aussi les spectateurs sur la
qualité des films et fait parvenir leurs critiques à la direction du bureau
régional de l'ONF. Il fait parfois disserter les écoliers et chanter le public.Lieux de projection : Saint-Anaclet, Saint-Donat, Saint-Gabriel,
Priceville, Saint Octave de Métis, Baie des Sables, Saint-Xavier des
Hauteurs, Saint-Angèle, Saint-Moise Station, Sayabec, Causapscal,
Sainte-Florence, Amqui, Saint Léon le Grand, Lac-au-Saumon

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 26
juillet, 12

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : description générale. Programme 2 : du 17 juillet au 2 août 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard était l'un des représentants de l'ONF au Québec.
La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF dans les provinces canadiennes à partir de 1942, et qui furent au
Québec administrés conjointement par le Service de Ciné-Photographie
provinciale. L'ONF ne distribue que des films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient les habitants des villages éloignés des centres urbains. Certains spectateurs n'ont parfois jamais vu de film.
Ces circuits présentent un programme mensuel. Les films projetés sont des courts documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et rurale. Quelques films d'animation musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des documentaires sur les régions et populations du Canada. 
Le représentant de l'ONF amène avec lui films, génératrice, écran,
projecteur si besoin est. Il anime la séance en présentant chaque film. En
fin de séance, ou après chaque film, il pose des
"questions de contrôle" pour s'assurer que les films ont été compris et
bien reçus par les spectateurs. Il questionne aussi les spectateurs sur
la qualité des films et fait parvenir leurs critiques à la direction du
bureau régional de l'ONF. Il fait parfois disserter les écoliers et
chanter le public.Lieux de projection du programme 2 : Ste-Françoise, St-Jean-de-Dieu, St-Simon, St-Fabien, Trois-Pistoles, Pointe-au-Père, Mont-Joli, St-Anaclet, St-Donat, Rimouski, St-Gabriel, Priceville, St-Octave-de-Métis, Ste-Flavie, St-Moise-Station, Baie-des-Sables, St-François-Xavier-des-Hauteurs.Se référer aux cas particuliers pour en savoir plus.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
17 juillet
2 août

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : description générale. Programme 3 : du 9 août 1944 au 12 août 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard était l'un des représentants de l'ONF au Québec.
La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF dans les provinces canadiennes à partir de 1942, et qui furent au
Québec administrés conjointement par le Service de Ciné-Photographie
provinciale. L'ONF ne distribue que des films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient les habitants des villages éloignés des centres urbains. Certains spectateurs n'ont parfois jamais vu de film.
Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des séances gratuites. Les films projetés sont des courts documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et rurale. Il y a aussi des films d'animation musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. 
Le représentant de l'ONF amène avec lui films, génératrice, écran,
projecteur si besoin est. Le représentant anime la séance en présentant
les films. En
fin de séance, ou après chaque film, le représentant pose des
"questions de contrôle" pour s'assurer que les films ont été compris et
bien reçus par les spectateurs. Il questionne aussi les spectateurs sur
la qualité des films et fait parvenir leurs critiques à la direction du
bureau régional de l'ONF. Il fait parfois disserter les écoliers et
chanter le public.Lieux de projection du programme 3 : Ste-Modeste, St Épiphane-Témiscouata, St-Hubert, St-Honoré.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
9 août
12 août

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : description générale. Programme 6 : du 23 octobre au 16 novembre 1944

Category:

Brief description of practices: 

Ce programme est aussi appelé "programme B".Jean-Théo Picard était l'un des représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF dans les provinces canadiennes à partir de 1942, et qui furent au Québec
administrés conjointement par le Service de Ciné-Photographie provinciale.
L'ONF ne distribue que des films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient les habitants des villages éloignés des centres urbains. Certains spectateurs n'ont parfois jamais vu de film.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des séances gratuites. Les films projetés sont des courts documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et rurale. Il y a aussi des films d'animation musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. 

Le représentant de l'ONF amène avec lui films, génératrice, écran,
projecteur si besoin est. Le représentant anime la séance en présentant les
films. En fin de séance, ou après chaque film, le représentant pose des
"questions de contrôle" pour s'assurer que les films ont été compris
et bien reçus par les spectateurs. Il questionne aussi les spectateurs sur la
qualité des films et fait parvenir leurs critiques à la direction du bureau
régional de l'ONF. Il fait parfois disserter les écoliers et chanter le public.lieux de projection : St-Roch-des-Aulnaies, St-Aubert, Cap-St-Ignace, L'Islet, Ste-Anne-de-la-Pocatière, St-Pacôme, Ste-Hélène, St-André, Cacouna, Notre-Dame-du-Portage, Bic, St-Arsène, Isle-Verte, Trois-Pistoles, St-Simon, St-Louis-du-Ha! Ha!, Notre-Dame-du-Lac, Ste-Rose-du-Dégelé.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
23 octobre
16 novembre

Pages