Search

Results 1 - 10 of 86

Le surveillant-portier-aboyeur des spectacles forains français

Category:

Brief description of practices: 

« Cet individu devait surtout avoir une voix puissante car il devait haranguer plus fort que son compétiteur de la baraque voisine. [...] Parfois il participait à l'installation de la baraque et du matériel, tandis qu'ailleurs il était projectionniste et que dans certaines exploitations il était chargé d'écrire sur l'affiche de la baraque le programme de la journée. » (Mark E. Swartz 1985, p.71, cité par Lacasse 2000, p.78)

Period - Year: 
1896

Country:

Les spectacles théâtraux et cinématographiques de Joseph-Arthur Homier

Category:

Brief description of practices: 

Les films de Joseph-Arthur Homier étaient précédés d'une pièce de théâtre mettant en vedette les comédiens qui avait participé aux films. Les trois films de Homier furent présentés de cette façon (Lacasse 2000, p. 121).

Period - Year: 
1922 to 1924

Country:

4 prologues pour Bob Hampton of Placer (Marshall Neilan, 1921)

Category:

Brief description of practices: 

Les quatre versions du prologue «live» servent toutes à introduire les spectateurs à l'univers diégétique du film Bob Hampton of Placer (Marshall Neilan, 1921). Chaque version est suggérée pour un différent public. Ce sont des spectacles scéniques chantés, mimés ou parlés.

Period - Year: 
1921

Prologue et épiloque scéniques de la Première du Cabinet du Dr Caligari (Robert Wiene, 1919) aux États-Unis

Category:

Brief description of practices: 

«Un acteur qui se présenta comme le personnage auquel Francis raconte son histoire dans le film introduisit la première séquence, puis réapparut à la fin de la projection pour ajouter un happy end, affirmant que le jeune homme s'était totalement rétabli de sa folie» (Selon Robinson 1997, p.47-48, dans Boillat 2007, p.294)
«In the stage prologue a character identified as «Cranford» introduced the first scene, representing himself as the gentleman to whom Franzis. In the opening sequence of the film, is telling his story. In the epilogue, «Cranford» conveys the happy news that Franzis is today fully recovered» (Robinson 1997, p.47-48)

Period - Year: 
1921
Period - Month and Day (Ex: January 1): 
avril, 3

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-Donat de Rimouski, 27 juin 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec. La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court. Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus, droits du travail, organisation des syndicats, etc.).Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train) films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films. 

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 27

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-Gabriel de Rimouski, 28 juin 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 28

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Priceville de Matane, 29 juin 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 29

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint Octave de Métis, Matane, 30 juin 1944.

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juin, 30

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Baie des Sables, Matane, 3 juillet 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est. Il est rare que les salles
soient équipées pour le cinéma sonore et donc le représentant de l'ONF
transporte avec lui tout le matériel nécessaire à ce type de films.

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juillet, 3

Circuit de Jean-Théo Picard en 1944 : Saint-François-Xavier des Hauteurs, Rimouski, 4 juillet 1944

Category:

Brief description of practices: 

Jean-Théo Picard est l'un des principaux représentants de l'ONF au Québec.

La pratique décrite ici concerne les circuits ruraux mis en place par l'ONF
dans les provinces canadiennes à partir de 1942. L'ONF ne distribue que des
films sonores, et il s'agit souvent des premiers films de ce genre que voient
les habitants des villages et petites villes éloignées des grands centres
urbains. Certains spectateurs n'ont parfois même jamais vu de film tout court.

Ces circuits ruraux, qui présentent un programme mensuel, proposent des
séances gratuites aux spectateurs. Les films projetés sont des courts
documentaires de propagande de guerre, d'hygiène, de modernisation agricole et
rurale. On trouve quelques films religieux. Il y a aussi des films d'animation
musicaux (par exemple la série "Chants populaires"), ainsi que des
documentaires sur les différentes régions et populations du Canada. On trouve
enfin des films visant à soutenir diverses campagnes d'éducation civique ou de
modernisation de l'organisation sociale (réinsertion des anciens détenus,
droits du travail, organisation des syndicats, etc.).

Le représentant de l'ONF amène avec lui (en voiture, en bateau, en train)
films, génératrice, écran, projecteur si besoin est.Dans ce cas précis, Picard précise que la salle est équipée depuis deux ans par le curé, qu'elle est permanente, et que c'est le curé en question "qui donne habituellement les vues".

Period - Year: 
1944

Country:

Period - Month and Day (Ex: January 1): 
juillet, 4

Pages