Cases of oral film practices

  • L'oralisation des projections cinématographiques (Vee-jaying) en Afrique de l'Est : le cas du Veejay Lingo en Ouganda
    Period - Year: 1988
    Category: Film Lecturer
    Country: Ouganda

    Le «Veejaying» est une forme de Boniment pratiqué dans les salles de cinéma (video parlours) d'Afrique de l'Est. Cette pratique, assez récente (fin des années 80), consiste en une oralisation du film à travers la médiation du «Vee-jay», qui est à la fois traducteur et animateur pour les spectateurs dans la salle.

  • L'Union coloniale Belge organise une «causerie cinématographique», 1914
    Period - Year: 1914
    Category: Lecturer
    Country: Belgique

    « En juillet 1914, l'Union coloniale Belge consacra une “causerie cinématographique” à la région minière et au chemin de fer du sud de la colonie Belge » (Convent 1995, p. 61). La causerie fut illustrée par diverses projections.

  • La belle époque du cinéma brésilien et le film chantant, 1908-1912
    Period - Year: 1908 to 1912
    Category: Film Lecturer
    Country: Brésil

    Le film chantant – comme ils sont nommés au Brésil – constitue le genre cinématogrphique (ou le boniment occupe une place centrale) qui remporta le plus de succès dans les début du cinéma brésilien.

  • La benshi Midori Sawato accompagne le film Orochi (Buntaro Futagawa, 1925) lors du 20e Festival de Pordenone
    Period - Year: 2001
    Category: Film Lecturer

    La benshi Midori Sawato a accompagné la projection du film Orochi (Buntaro Futawaga, 1925) dans le cadre du 20e Festival de Pordenone de 2001.

  • La ciné-conférence «La machine à refaire la vie» de Julien Duvivier et Henry Lepage, France, 1924
    Period - Year: 1924 to 1926
    Category: Lecturer
    Country: France

    « Avant justement de tourner la «suite » de Credo, que ses producteurs appellent de leurs vœux, Duvivier trouve le temps de présenter La Machine à refaire la vie (1924), une sorte de ciné-conférence où, avec l'aide d'Henry Lepage, il présente des extraits de films censés signifier les considérables progrès tecnniques et

  • La comtesse et le vicomte d'Hauterives dans les Bois-Francs
    Period - Year: 1900
    Category: Film Lecturer
    Country: Canada

    Marie de Kerstrat et Henry de Gransaigne d'Hauterives ont voyagé à travers différentes paroisses du Québec pour présenter leur Historiographe et se sont arrêtés, à l'hiver 1900, dans les Bois-Francs pour donner des représentations qui furent couronnées de succès (Lacasse 2000, p. 155).

  • La conférence « La vierge et son fils » du Père Chevalier, 1907
    Period - Year: 1907
    Category: Lecturer
    Country: Belgique

    Chevalier présenta un spectacle de projection photographique et cinématographique à Malines en novembre 1907, le tout accompagné de musique.

  • La conférence « Le Caire Moeurs et coutumes musulmanes » du père Chevalier, 1907
    Period - Year: 1907
    Category: Lecturer

    « Au début et à la fin de l'année 1907, le père [Célestin] Chevalier, un jésuite français, donnait pour les catholiques et les autres partout en Belgique (Bruxelles, Malines, Namur, Arlon, etc.) une conférence intitulée “Le Caire, Moeurs et coutumes musulmanes” » (Convents 1992, p. 31).

  • La conférence « Vers les Cèdres du Liban » de Célestin Chevalier, 1907
    Period - Year: 1907
    Category: Lecturer

    Le Père Chevalier donna une conférence illustrée de projection cinématographique intitulée : « Vers les Cèdres du Liban », en Belgique à la fin 1907.

  • La conférence « Vers les Cèdres du Liban » du Père Chevalier, 1908
    Period - Year: 1908
    Category: Lecturer
    Country: Belgique

    Le Père Chevalier donna une conférence illustrée de projection cinématographique intitulée : « Vers les Cèdres du Liban », en Belgique au début 1908.

  • La conférence-avec-projections en France au début du XXe siècle
    Period - Year: 1895 to 1910
    Category: Lecturer
    Country: France

    « La conférence-avec-projection est une institution qui a ses conférenciers-projectionnistes, ses livrets-conférences, son Manuel pratique, sa revue corporative (le Fascinateur), son organe spécialisé (Les Conférences), etc.

  • La méthode Kakeai
    Period - Year: 1908 to 1923
    Category: Film Lecturer
    Country: Japon

    Comme l'expliquent Hiroshi Komatsu et Frances Loden, la méthode Kakeai consistait en la présence de cinq à sept benshis, portant les vêtements traditionnels haori et hakama, assis en ligne, de la même manière que les musiciens présents, et interprétant chacun un rôle différent du film projeté

  • La méthode Rensageki
    Period - Year: 1910 to 1920
    Category: Film Lecturer

    La méthode rensageki consiste en une combinaison de performances scéniques par des acteurs et de présentations de films mettant en vedette ces mêmes acteurs. Au moment de la projection des scènes filmiques du spectacle, chacun des benshis interprétait son propre rôle pour les spectateurs.

  • La troupe Mexicain Teatro de Ciertos Habitantes présente une séance bonimentée de L'Automobile Grise, 2009
    Period - Year: 2009
    Category: Film Lecturer

    « Assis à côté de l’écran pendant la projection, il récite les dialogues du film, explique les intertitres, commente l’intrigue. Parfois, il réinvente l’histoire : c’est le benshi, véritable institution du cinéma muet, disparu avec lui. Au Japon, certains de ces conteurs de cinéma étaient plus célèbres que les acteurs.

  • La « Passion » de l'Eden Musee
    Period - Year: 1896
    Category: Film Lecturer
    Country: États-Unis

    « Richard Hollaman, directeur de l'Eden Musee de New York, commanda la production d'une  Passion « reconstituant » celle d'Oberammergau. Elle fut commentée par le « Professeur » Powell, conférencier très célèbre, dont le commentaire s'allongea au fil des représentations.

  • La «cinéfication» du conférencier-propagandiste
    Period - Year: 1917 to 1927
    Category: Lecturer
    Country: Russie

    « Les bonimenteurs n'étaient plus des comédiens, mais des militants syndicaux venus raconter la fondation de leur syndicat, ou les commissaires politiques d'une localité commentant le film apporté par le projectionniste itinérant de la coopérative régionale.

  • La «kinodeklamatsiia» ou le ciné-déclamateur russe
    Period - Year: 1909 to 1920
    Category: Film Lecturer
    Country: Russie

    «le dispositif consistait à doubler en direct, durant la projection, des films spécialement tournés à cet effet.

  • Le benshi en territoire américain
    Period - Year: 1900 to 1930
    Category: Film Lecturer
    Country: États-Unis

    « Non seulement ces narrateurs exerçaient leur métier dans les salles fréquentées par leur communauté, mais ils faisaient également des tournées pour présenter des spectacles dans les autres villes où se trouvaient des groupes d'immigrants japonais » (Lacasse 2000, p. 96).

  • Le benshi indécent commente Sally the Dancer, 1926-1927
    Period - Year: 1925 to 1928
    Category: Film Lecturer

    Le benshi indécent avait la capacité de tansformer, par ses commentaires, un spectacle décent en projection indécente : « In his hands any movie, whether patriotic or about mother's love, became pornography » (Jôhirana Noriyoshi cité dans Komatsu et Loden 1996, p. 47).

  • Le benshi Shunsui Matsuda et ses élèves
    Period - Year: 1987
    Category: Film Lecturer
    Country: Japon

    «Komatsu et Musser ont assisté à la prestation de narrateurs qui étaient les élèves de Matsuda et qui commentaient Orphans of the Storm (Griffith, É-U., 1922).» (Lacasse 2000, p. 72) 

Pages

Subscribe to Cases of oral film practices