Boniment et traduction en direct de films projetés en Iran à l'époque du cinéma muet

Printer-friendly version

Category:

Brief description of practices: 

À l'époque du cinéma muet, en Iran, les exploitants de salle engageaient des traducteurs qui bonimentaient les films projetés, la mise en contexte des films par les bonimenteurs et leur emprunt à la tradition orale, par exemple les « curtain readings », le théâtre d'ombre, les « peep shows » et le théâtre de marionnettes, contribuant à transformer le récit filmique en contes persans (persian tales).  (Naficy, 2011, p.118).   

Location: 
Iran
Period - Year: 
1900 to 1930

Description

Projection organized by:

Status of the Organizers:

Main Objectives of the Screening:

Layout

Screening program: 
Screening is organized around a main film

Type of Projection:

Screening format:

Projection Device:

Location of the projection: 
The screening was held indoors, in a place dedicated for cinema
Details on the location of the projection: 

Dans les exemples donnés par Naficy (2011) les lieux de projections sont situés en intérieur. Or, plusieurs projectionnistes ambulants se promenaient dans les quartiers de Téhéran avec leur matériel.

Hall Size: 
No Data

Sound Device:

Film(s)

Status of the film(s) in relation to the projection: 
No data

Status of the projected copy or copies:

Image quality of projected film(s):

Sound quality of projected film(s):

Synchronization quality of projected film(s):

Knowledge of projected film(s): 
Commentator has seen film before
Details on level of knowledge: 

Étant donné la nature du commentaire et celle de la performance du traducteur/bonimenteur, nous pouvons assumer que ce dernier connait bien le film.

Commentator(s)

Status of the Commentator(s) in relation to spectators: 
Commentator chosen by the organizers
Details on the status of the commentator(s) in relation to spectators: 

Les quatre commentateurs (M. Yamini, Mirza Yusof, M. Eftekhari et Ardeshir Khan) dont il est question dans l'ouvrage de Naficy (2011) sont choisis par les organisateurs.

Commentary

Position of Commentary in Relation to Screening: 
Commentary throughout the screening
Details on the commentary in relation to screening: 

Les bonimenteurs décrivaient de manière très explicite la mise-en-scène en commentant les événements se déroulant à l'écran et en informant les spectateurs des événements à venir ou en expliquant la morale du film. Ils traduisaient également les intertitres en persan, et un bonimenteur en particulier (M. Yamini) improvisait le dialogue des personnages. 

Type of commentary in relation to projected film(s): 
Placing the film in context
Details on the position of the commentary in relation to the projected film(s): 

Le commentaire était à la fois descriptif de l'action se déroulant à l'écran et explicatif, en ce sens où il informait les spectateurs non seulement par une mise en contexte du récit mais aussi par une explication visant à informer les spectateurs de la manière dont il devait lire et comprendre le langage du cinéma (montage, plans, etc.). On mentionne aussi le cas d'un bonimenteur (Hamzehi) qui s'exprimait « in the colorful style of the era's tough guys » (Naficy, 2011, p.120).

Position of commentary in relation to screening hall: 
Commentary addressed to all spectators

Language of the Commentary:

Tone of the Commentary:

Quality of the Commentary:

Excerpts of commentary spoken during projection: 

« The motherfucker punched Richard in the chin » (Naficy, 2011, p.120).

« Gentlemen, look carefully so you won't forget. This man who is behind this door and looking throuh the keyhole is a merchant and a very good person. However, his wife... what can i say, is one of those women. The husband has just returned late in the night from a pilgrimage and he sees that somebody else is lying down on his bed [with his wife]. At first, he does not believe it, but looking further, he realizes that it must be someone else, because it is not he who is in the bed. The poor man is now puzzled, wondering what to do so as not to lose face. if he shouts, the neighbours will wake up and the affair will be revealed, and he will completely lose face in the bazaar. If he goes in quietly, it is probable that the man who is strong and burly will rise and beat him up thoroughly. As you see, he cannot decide what to do, and he is now watching the [sexual] goings-on, which I will not name, through the keyhole » (Naficy, 2011, p.125).

Public

Number of spectators: 
No Data

Type of audience:

Types of audience behaviour: 
Spectators are sometimes silent and attentive
Spectators are sometimes noisy and disruptive
Spectators comment directly on the film
Spectators comment on the commentary
Details on the types of audience behaviours: 

Dépendamment de la séance, les spectateurs réagissent différemment au commentaire du traducteur. Naficy (2011) décrit ainsi les réactions complexes des spectateurs :« At the beginning, the power of skillful dijmaj (traducteur) to « foretell » the plot was chalked up to their prescience- part of the magic of cinema. However, some spectators, particularly the educated ones, resented them. They thought translators botched the film's true meaning and ruined their dramatic effects. For these spectators, the translators mediation tended to collectivize the viewing experience and interfered with individualized filmic subjectivity, and therefore with the film's function as an agent of modernity. Moshfeq Kazemi, a writer of popular novels and newspaper serials, was not pleased with live narrators, since instead of stirring him into the diegesis, they pulled him out of it » (p.124). De même, le témoignage d'un spectateur, Abdollah Bahrami (en 1915) nous fournit quelques informations intéressantes sur les réactions du public lors d'une séance de projection, par exemple en décrivant les spectateurs comme étant bruyants juste avant le début de la séance et riant parfois pendant la projection (Naficy, 2011, p.124). De même, Naficy mentionne que certains traducteurs prenaient leur rôle disciplinaire très au sérieux, jurant et pointant du doigt les spectateurs qui n'étaient pas silencieux (opcit).

Language(s) spoken by spectators:

Language(s) read by spectators:

Comments

Comments: 

Naficy (2011) mentionne qu'outre la traduction, la discipline, le commentaire dirigé, la résistance (transformation d'un contenu occidental en contenu iranien) la lecture des intertitres et la mise en contexte du récit, les commentateurs/traducteurs occupaient une fonction importante en Iran : l'intégration des genres (gender integration). En effet, puisque les femmes ne pouvaient assister aux représentations où les hommes étaient présents, des représentations spéciales avaient lieu, où l'on engageait une traductrice qui commentait le film en direct à un public exclusivement féminin (p.121).De même, l'auteur met en évidence l'importance des traducteurs dans l'indigénisation et l'enrichissement des films, les commentateurs agissant comme les gardiens de la moralité et du bon goût, en omettant certains titres lors de la traduction ou en transformant le sens du film (p.126).