Bibliographie

Found 49 results
Filters: First Letter Of Last Name is M  [Clear All Filters]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 
M
Malthete, J. (1994).  Le grand Art de la lumière et de l'ombre, archéologie du cinéma.
Malthete, J. (1996).  Mélies et le conférencier. Le Bonimenteur de vues animées/The Moving Picture Lecturer, Iris. p. 117-127.
Raynauld, I. (1997).  Présence, fonction et représentation du son dans les scénarios et les films de Georges Méliès (1896-1912): mise en scène du son. (Malthete, J., & Marie M., Ed.).Georges Méliès, illusionniste fin de siècle?. p. 201-217.
Mannoni, L. (1991).  Christian Huygens et la “lanterne de peur”. L'apparition de la lanterne magique au XVIIe siècle. 1895, Association française de recherche sur l'histoire du cinéma, L'année 1913 en France. p. 47-59.
Mannoni, L., & Malthete J. (2002).  Mélies, magie et cinéma.
Mannoni, L. (1996).  Repères biographiques sur Henry Joly, l'initiateur technique de Charles Pathé. Du côté de chez Pathé, 1895. p. 17-38.
Mannoni, L. (1995).  Trois Siècles de cinéma, de la lanterne magique au cinématographe.
Mannoni, L. (1993).  28 octobre 1913: création de la société Le Cinéma du Peuple. 1895, Association française de recherche sur l'histoire du cinéma, L'année 1913 en France. p. 100-107.
Mannoni, L. (1993).  Du Cinématographe parisien au Cinémato-Gramo-Théâtre: Georges Mendel, pionnier du cinéma “muet” et sonore. Archives.
Marco, G. A., & Andrews F. (1993).  Encyclopedia of Recorded Sound in the United States.
Marie, M., & Malthête J. (1997).  Georges Méliès, l'illusioniste fin de siècle ?. 456.
Raynauld, I. (2004).  “Le Sonore visible” dans les scénarios et les films Pathé dits “muets”. (Marie, M., & Forestier L L., Ed.).La firme Pathé frère (1896-1914). p. 213-218.
Marty, D. (1979).  Histoire illustrée du phonographe.
Masson, A. (1989).  L'Image et la Parole, l'avènement du cinéma parlant.
Matsuda, S. (2001).  The Benshi- japanese Silent Film Narrators.
Mayne, J. (1993).  Cinema and Spectatorship.
Mc Mahan, A. (2002).  Alice Guy Blaché, Lost Visionary of the Cinema.
Mehrabi, M. (1991).  « Khub, Bad, Zehst ». Mahnameh-ye Sinemai-ye Film. 101, 28-32.
de Meidros, R. B. (1975).  Dialogue à quelques voix. Recherche, pédagogie et culture.
Meillassoux, C. (1964).  La farce villageoise à la ville : le Koteba de Bamako. Présence africaine.
de Mello, J I S. (2004).  Imagens do Passado – São Paulo e Rio de Janeiro nos primórdios docinema.
Mens, Y. (2005).  Le Nigeria tourne dans la cour des grands. Alternatives internationales.
Mény, J. (2001).  Méliès, le cinémagicien. 185 minutes.
Mesguich, F. (1933).  Tours de manivelle. Souvenirs d'un chasseur d'images.
Meusy, J-J. (1993).  Palaces et bouis-bouis. État de l'exploitation parisienne à la veille de la Première Guerre mondiale. 1895. Associatio, p. 66-99.
Meusy, J-J. (1995).  Paris-Palaces ou le temps des cinémas (1894-1918).
Miceli, S. (2000).  Musica e Cinema nella cultura del Novecento.
Michaut, P. (1953).  Le cinéma pédagogique en France, organismes centraux et cinémathèques. Revue Internationale du cinéma. 5(17), 
Miller Marks, M. (1997).  Music and the Silent Film: Contexts and Case Studies, 1895-1924.
Mitry, J. (1967).  Histoire du cinéma (1895-1914).
Monga, C. (1995).  Anthropologie de la colère, société civile et démocratie en Afrique noire.
Montebello, F. (2005).  Le cinéma en France. 224.
Monteil, F. (1996).  La Belle Époque du cinéma et des fêtes foraines à Nantes (1896-1914).
Moogk, E. B. (1975).  En remontant les années. L'histoire et l'héritage de l'enregistrement sonore au Canada (des débuts à 1930).
Morisseau-Leroy, F. (1964).  Le théâtre dans la révolution africaine. Présence africaine.
Mu, D Y L. (1976).  La critique coloniale et la naissance du théâtre au Zaïre. L'Afrique littéraire.
Mulenda, S M. (1981).  Les formes de participation des Zaïrois au spectacle cinématographique.
Müller, C. (2003).  Von Stumfilm zum Tonfilm.
Murati, P. (1950).  La diffusion du cinéma en Algérie . Revue internationale du cinéma, 2e année, no 5. p. 64-65.
Murati, P. (1951).  Le Service de Diffusion Cinématographique de l'Algérie, Moyen moderne d'Information et d'Éducation.

Pages