Search

Results 1 - 10 of 141

Le benshi Shunsui Matsuda et ses élèves

Category:

Brief description of practices: 

«Komatsu et Musser ont assisté à la prestation de narrateurs qui étaient les élèves de Matsuda et qui commentaient Orphans of the Storm (Griffith, É-U., 1922).» (Lacasse 2000, p. 72) 

Period - Year: 
1987

Country:

Projections populaires au Zaïre (Congo): salle St-Cyprien (Lubumbashi)

Category:

Brief description of practices: 

Lors de certaines projections cinématographiques, les spectateurs échangent oralement leur compréhension du film. Par exemple, il arrive qu'un ou des spectateurs se lèvent pour improviser un commentaire à partir de leur connaissance de l'histoire ou des personnages. Cette proposition de commentaire est validée – ou pas – par l'assistance. Ces pratiques varient beaucoup d'un lieu à un autre et dépendent de nombreux facteurs. La taille et la configuration de la salle, le type et la qualité de la projection (vidéo ou film) sont des éléments aussi déterminants que le film projeté.    

Period - Year: 
1983 to 1984

Country:

Projections populaires au Zaïre (Congo): Salle Christ-Sauveur (Lubumbashi)

Category:

Brief description of practices: 

Des spectateurs s'identifient à certains personnages et interagissent oralement avec le film lors de la projection. Il arrive qu'il cherchent à conserver les attributs d'un personnage hors de la salle de cinéma.
M'Pungu Mulenda propose d'appeler ce phénomène héros de quartiers :
« Ils se présentent de deux manières : il y a ceux que le groupe désigne et il y a ceux qui décident d'eux-mêmes de jouer des personnages et qui s'imposent à leur groupe. Mais cette distinction n'a pas vraiment d'importance quand on sait que n'est, finalement, accepté comme héros que celui qui, par son jeu et sa personnalité, séduit vraiment et convainc ses condisciples à le consacrer » (Saïdi M'Pungu Mulenda, Un regard en marge, 1987, p. 126).
 

Period - Year: 
1983 to 1984

Country:

Le vieil homme de Provence, en 1981

Category:

Brief description of practices: 

« C'était une projection en plein air de films présentés par un vieil homme qui avait passé sa vie à faire la tournée des villages avec un projecteur portatif. Il n'y avait aucune musique, seulement des commentaires particulièrement éloquents. » (King, Norman. 1984. «The Sound of Silents », Screen, vol. 25, n°3 (mai-juin), p. 2-15. Cité par Lacasse 2000, p. 80)

Period - Year: 
1981

Country:

Le Prelegent polonais

Category:

Brief description of practices: 

« Le caractère scientifique des commentaires de Libanski et de beaucoup d'autres bonimenteurs dont les noms restent inconnus, avait pour but de mettre le cinématographe en valeur, de lui attribuer le rôle de l'institution de vulgarisation scientifique. Ce type de commentaire voulait attirer les spectateurs au cinéma, les y retenir et éventuellement justifier la présence de ceux qui avaient encore honte de le fréquenter » (Hendrykowska 1996 : 167 cité dans Lacasse 2000, p. 86).

Period - Year: 
1896 to 1914

Country:

Les travelogues de E. Burton Holmes

Category:

Brief description of practices: 

« Holmes achète donc des films, les intègre progressivement à ses présentations, puis embauche en 1897 un opérateur, Oscar B. Depue, qui voyagera avec lui et tournera les films nécessaires. Au début, Holmes utilisera les films seulement à la fin de son spectacle, comme il le faisait auparavant avec les plaques animées ; graduellement, la pellicule constitura la majeure partie de son matériel et les photographies ne seront qu'un complément » (Lacasse 2000, p. 94).

Period - Year: 
1891 to 1958

Country:

Le lecturer aux représentations des Sex Hygiene movies

Category:

Brief description of practices: 

À un moment donné du spectacle, habituellement au milieu de la présentation, la projection était arrêtée et un éminent conférencier, spécialiste en hygiène sexuelle (dans la plupart des cas le conférencier n'était pas un véritable spécialiste, par exemple, le producteur de cinéma d'exploitation Kroger Babb utilisa le nom Elliot Forbes dans chacun de ses groupes de roadshowmens souvent tous en représentation au même moment à travers les États-Unis), prenait la parole pour informer les spectateurs des dangers de la sexualité et des maladies vénériennes. Les conférenciers servaient aussi à la vente de dépliants et de livres concernant l'éducation sexuelle (Schaefer 1999, p. 126).

Period - Year: 
1915 to 1959

Country:

Les spectacles théâtraux et cinématographiques de Joseph-Arthur Homier

Category:

Brief description of practices: 

Les films de Joseph-Arthur Homier étaient précédés d'une pièce de théâtre mettant en vedette les comédiens qui avait participé aux films. Les trois films de Homier furent présentés de cette façon (Lacasse 2000, p. 121).

Period - Year: 
1922 to 1924

Country:

Une séance Méliès bonimentée par Madeleine Malthête-Méliès

Category:

Brief description of practices: 

Reconstitution d'une séance de projections des films de Mélies bonimentée par sa petite-fille Madeleine Malthête-Mélies. La séance a été enregistrée (Une séance Méliès, 1997) et Jacques Mény en a fait un film Méliès, le cinémagicien (2001), présenté à la suite de son documentaire La magie Méliès (1997).

Period - Year: 
1997

La benshi Midori Sawato accompagne le film Orochi (Buntaro Futagawa, 1925) lors du 20e Festival de Pordenone

Category:

Brief description of practices: 

La benshi Midori Sawato a accompagné la projection du film Orochi (Buntaro Futawaga, 1925) dans le cadre du 20e Festival de Pordenone de 2001.

Period - Year: 
2001

Pages